Historique du développement culturel en prison en France

Texte complet : http://www.culturecommunication.gouv.fr/Politiques-ministerielles/Developpement-culturel/Culture-et-justice/Historique

En Occident, la notion de prison où l’on enferme les personnes pour les punir et les faire travailler remonte au Moyen âge. Elle réapparaît à l’époque de l’inquisition comme punition religieuse, mais ce n’est que dans la seconde moitié du XVIIIème siècle que naît véritablement la prison pour peine. Sous l’influence de la philosophie des Lumières qui se développe en Europe, on cherche à substituer à l’arbitraire royal, une loi égale pour tous en créant des codes pénaux écrits, codes sévères qui condamnent le crime mais se préoccupent du devenir des auteurs d’infractions.

En France, la prison apparaît dans le code pénal révolutionnaire de 1791. Elle a pour mission la garde, la punition et l’amendement par le travail. Au XIXème siècle, les enfants font l’objet d’un traitement minoré et sont accueillis dans des établissements spécifiques pour mineurs ou dans des lieux d’enfermement privés à la campagne, les colonies pénitentiaires, où les conditions de vie sont très rudes.

Le premier objet culturel qui apparaît en prison est le livre, apporté aux détenus par les aumôniers, et on trouve la trace de bibliothèques en détention dès l’Empire.

Publicités

Un commentaire sur “Historique du développement culturel en prison en France

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s