Les bibliothèques en établissements pénitentiaires en Finlande et en France, Les Boréales à Caen.

Retrouvez la vidéo intégrale de la rencontre qui a eu lieu dans le cadre de la journée d’étude Sisällä/Ulkona (dedans/dehors) Culture et justice en Finlande et en France.

CMJN de base

Cela s’est déroulé le 18 novembre au Conseil Régional de Normandie à Caen dans le cadre du 25e festival Les Boréales

 

 

 

Au programme d’une des tables rondes  :

La présence du livre et de la lecture en prison en Finlande et en France

  • Présentation de l’action de la Criminal Sanction Agency (RISE) dans l’emploi de bibliothécaires professionnels et l’accès à Internet en prison :

Avec Kati Sunimento, membre de la Criminal Sanction Agency de Finlande (RISE).

  • Les bibliothèques publiques, le rôle du ministère de l’Éducation et de la Culture et le rôle des collectivités :

Avec Leena Aaltonen, conseillère pour les affaires culturelles au ministère de l’éducation et de la culture de Finlande.
Pirkko Lindberg, directrice du service de lecture publique à la Ville de Tampere, en Finlande.

  • Présentation d’actions et de structures publiques et associatives en Finlande et en France :

Avec Sanna Hernelahti, directrice du service des publics à la bibliothèque de Turku et
Olwen Lesourd, ancien directeur de l’association Lire c’est vivre située à Fleury-Mérogis.

Les boréales 2017, c’est à découvrir ICI

Publicités

Colloque art, culture et prison, les 29 et 30 novembre 2017 à Paris

Un colloque « Culture, art et prison » se tiendra les 29 et 30 novembre 2017 au Musée national d’histoire de l’immigration, à Paris.

Il est organisé avec le soutien de Audencia Business School, le ministère de la Culture, le ministère de la Justice et le Palais de la porte Dorée (Musée de l’Histoire de l’immigration)

Les interventions seront assurées par des chercheurs, artistes et professionnels de la culture et de la justice afin d’explorer le sujet des projets artistiques et culturels en détention.
palais-de-la-porte-doree
Au programme :Ajustement des mondes (mercredi 29 novembre)

  • Les musées, les oeuvres et les prisons ;
  • Des traces et des hommes : imaginaires du Château de Selles au musée des beaux-arts de Cambrai. Une exposition expérience de décentrement scientifique ;
  • Des détenus « artistes » : expériences d’exposition en maison centrale au croisement de deux institutions distantes ;

Expériences carcérales, expériences culturelles(mercredi 29 novembre)

  • La prison dans la bande-dessinée ;
  • La presse pénale en France et aux États-Unis : des histoires contrastées ;
  • « C’est comme être un écrivain empêché ». Modalités de conduite d’un projet littéraire collectif en univers carcéral ;
  • Écrits de prison : un imaginaire de l’enfermement ;
  • La pratique musicale collective : une socialisation sans mot ; 
  • Du centre pénitentiaire au Festival d’Avignon : un atelier théâtral pour remettre les détenus dans un temps social ;
  • Médiation culturelle et lutte contre les préjugés en milieu pénitentiaire. Retour sur la diffusion de l’exposition itinérante Frontières dans 6 centres pénitentiaires franciliens ;

Politiques et représentations sociales(jeudi 30 novembre)

  • La politique d’accès à la lecture en établissements pénitentiaires, 1981-1996 ;
  • L’expérience artistique dedans-dehors : De l’espace-projet à l’expérimentation de transformations sociales ;
  • Diversité des normes et autonomie des agents : des projets pour qui ? Des projets pour quoi faire ? ;
  • (Re)travailler l’image de l’autre et l’image de soi : quête d’une identité -L’exemple du projet patrimoine et photographie 1001 portes et fenêtres avec l’abbaye de Fontevraud ;
  • « Soigner » les parloirs. L’art au coeur de l’intimité carcérale ;
  • L’art d’être en résidence et ses enjeux au sein de l’institution pénitentiaire même, à l’endroit de la formation du métier et des images, l’Énap.

Le programme détaillé est téléchargeable.

Ce colloque est ouvert sur réservation obligatoire en ligne.

Exposition : de la bande-dessinée au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses

L’exposition BD-tension, de la bande dessinée au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses , présentée à la Médiathèque des Pradettes sera visible du 2 au 29 novembre.

Elle répond, entre autres, au rôle de levier de réinsertion et de lutte contre la récidive que peut jouer la culture en posant la question du sens de la vie, de ses actes, de la société qu’on construit ensemble.

image001

Cette exposition propose une sélection de planches de la gazette BD-Tension. Depuis 2016, deux auteurs du Collectif Indélébile accompagnent des personnes détenues du centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses pour les initier à la BD et partager la richesse et la liberté qu’offre la création artistique.

Ces ateliers, mis en place par le SPIP 31 et soutenus par la Direction Régionale des Affaires Culturelles Occitanie, la Fédération Léo Lagrange et la Direction interrégionale des services pénitentiaires de Toulouse dans le cadre du protocole culture/justice, ont produit cette gazette : 8 numéros regroupés prochainement dans un recueil.

Cette exposition s’inscrit dans une démarche menée par la Bibliothèque de Toulouse sur le long terme. En effet, des bibliothécaires de Toulouse interviennent depuis de nombreuses années au centre pénitentiaire de Toulouse-Seysses. L’établissement compte 3 bibliothèques qui fonctionnent grâce à des détenus bibliothécaires.

L’équipe de la Bibliothèque nomade se rend régulièrement aussi bien dans le quartier des femmes que dans celui des hommes pour accompagner les détenus bibliothécaires, effectuer des dons, répondre à des demandes particulières. Des animations autour du livre y sont ponctuellement proposées.

logo_biblio toulouse

 

Contacts presse – Bibliothèque de Toulouse :

service communication

Marie Mortier | 05 62 27 41 80

marie.mortier@mairie-toulouse.fr

Nuit de la Lecture dans les bibliothèques de détention – Appel à projets du Ministère

Le samedi 20 janvier 2018, toutes les bibliothèques et librairies de France sont invitées à ouvrir leurs portes et organiser des événements à l’occasion de la deuxième Nuit de la lecture.

Nuit-lecture-2018-987x1024

Les bibliothèques et les librairies, véritables lieux de vie ouverts à tous, constituent le tout premier réseau d’équipements culturels de proximité.
Par leur action, elles favorisent l’égal accès de tous à l’offre culturelle en portant une attention particulière à celles et ceux qui en sont les plus éloignés.

Les bibliothèques de détention sont plus que les bienvenues et nous y voyons aussi la possibilité de valoriser l’ensemble des actions artistiques et culturelles mises en place tout au long de l’année dans les établissements pénitentiaires.

Aussi, êtes-vous invités à venir enrichir de vos compétences et de vos expériences, cet événement qui mérite d’être largement partagé.
A cet effet, le ministère de la culture souhaite vous donner accès à l’appel à projets lancé sur le site de la Nuit de la lecture :

https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/

Ce site, permet de valoriser des actions existantes ou à venir, de solliciter l’obtention de chèque livre dans le cadre d’action bien identifiées ou bien encore d’y formuler d’éventuelles besoins de financement afin d’accompagner, dans ce cadre, le déploiement d’initiatives.
Ces demandes de soutien financier devront concerner des actions spécifiquement développées en lien avec une librairie ou une bibliothèque.
Elles devront être transmises par saisie sur le site La nuit de la lecture avant le 8 décembre 2017.

Deux comités de pilotage examineront les demandes la troisième semaine de novembre et la première semaine de décembre.

Films Documentaires

Galères de femmes,  Jean-Michel Carré, Doriane Films, 2004;

9 m2 pour deux, Jean-Pierre Césarini, Jimmy Glasberg , AGAT films et Cies : Arte France, 2005;

Parloirs : sous surveillance, Didier Cros , Comité Français de Radio Télévision, 2013;

Ne me libérez pas, je m’en charge , Fabienne Godet, Epicentre Films, 2010;

A côté,  Stéphane Mercurio, Editions Montparnasse, 2010;

A l’ombre de la République , Stéphane Mercurio, Iskra, 2011;

Point de chute, Adrien Rivollier, Centre National de Cinématographie, 2009;

L’échappée, un film de Joëlle Stechel avec les lecteurs de « Lis avec moi », ADNSEA – CRRAV Nord Pas de Calais, 2010;

Surveillante en prison : le contre-champ des barreaux , Hélène Trigueros, Dynamo production : France 3 Bourgogne Franche-Comté, 2008.

Témoignages

Numéro écrou 31.208, Karim Achoui, Le Cherche Midi, “Documents”, 2009;

Les passeurs de muraille, Odile Barral, Erès, 2004;

En chienneté, Bast, La Boîte à bulles, 2012;

Mère, femme, fille, soeur, amie de détenu : témoignages, Dominique Béranger, L’Harmattan, 2000;

L’évasion : journal d’un condamné, Berthet One, Indeez, 2011;

Confessions d’un salaud, Fatou Biramah, Denoël, 2004;

Hors les murs : journal d’un voyage immobile, Cendrine Borzycki, RMN-Grand Palais, 2013;

Maisons d’arrêt : parcours d’une visiteuse de prison, Claude Breguet Drory, Mon petit éditeur, 2011;

Le bruit des trousseaux, Philippe Claudel, Le livre de Poche, 2008;

Journal de taule, Christophe de La Condamine, l’Harmattan, 2011;

Paroles de parloirs, Delcourt, Eric Corbeyran, “Encrages”, 2003;

Paroles de taulards volume 1&2, Eric Corbeyran, Delcourt, “Encrages”, 1999 & 2001;

Médecin en prison : avoir la force de s’indigner ?, Anne Dulioust, First Editions, “First Document”, 2014;

Dans la peau d’un maton, Arthur Frayer, J’ai lu, 2012;

Tu tomberas avec la nuit, René Frégni, Gallimard, “Folio”, 2009;

Carnets de prison, Noëlle Herrenschmidt, Albin Michel, 1998;

J’ai mis le feu à la prison, Laurent Jacqua, J-C Gawsewitch éditeur, 2010;

Scènes de la vie carcérale, Aïssa Lacheb, Au diable Vauvert, Document, 2013;

D’ordinaire : lettres et journal de prison, Emmanuel Loi, Al Dante, 2000;

Une dette: Deleuze, Duras, Debord : essai, Emmanuel Loi, Seuil, Fiction & Cie, 2007;

Le taulier : confessions d’un directeur de prison, Olivier Maurel, Fayard, “Documents”, 2010;

La vie après la peine, Serge Portelli et Marine Chanel, Grasset, “Document”, 2014;

Je ne souhaite cela à personne, Saïd André Remli, Seuil, “Essais”, 2010;

Je hais les matins, Jean-Marc Rouillan, Denoël, 2001;

Fragmentation d’un lieu commun, Jane Sautière, Verticales, “Minimales”, 2003;

Médecin-chef à la prison de la santé, Véronique Vasseur, Le Cherche midi, “Documents”, 2012;