Les bibliothèques municipales de Châlons-en-Champagne et les publics éloignés ou empêchés.

Les bibliothèques municipales de Châlons-en-Champagne ont mis en place plusieurs partenariats avec des structures accueillant des publics éloignés ou empêchés.

C’est ainsi que depuis 2002, une convention existe entre le réseau des bibliothèques et l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Marne (EPSMM). Elle comporte plusieurs volets dont la possibilité pour les bibliothécaires de se déplacer dans une ou plusieurs unités pour proposer des animations (lectures, ateliers, etc.).

pierrebriquet-b5ce7

L’atelier-discussion au sein de l’Unité pour Malades Difficiles (UMD) de l’hôpital s’est mis en place en 2012. Il existe  toujours aujourd’hui et constitue le socle de notre partenariat avec l’unité. C’est grâce aux liens solides établis entre nos deux structures à travers cette action que nous avons pu, par la suite, développer ce partenariat et coconstruire d’autres projets enrichissants.

Fonctionnement des ateliers-discussions :

Six fois par an, de septembre à juin, deux bibliothécaires se déplacent avec une ou deux malles de documents issus de nos collections pour échanger avec les patients et les encadrants sur une thématique. Ces ateliers durent près de 1h30 et environ 10 patients et 5 encadrants participent à la séance. A la fin de l’atelier, les patients peuvent, s’ils le souhaitent, emprunter des documents.

Les objectifs principaux de cette action :

Susciter le goût de la lecture pour les patients et leur ouvrir une fenêtre sur l’extérieur. L’adhésion des patients est très forte. Les bibliothécaires sont connus et attendus. L’interaction avec le public est au cœur de cette action.  

Choix des thématiques :

Elles sont souvent en lien avec le programme de l’action culturelle du réseau des bibliothèques municipales (le cirque, la bande dessinée, etc.) ou un évènement national (la fête du court métrage notamment). Le but est de favoriser le lien entre l’extérieur et l’intérieur de l’établissement. Les thèmes sont parfois liés à l’actualité, par exemple, les calendriers pour le nouvel an ou l’anniversaire de naissance ou de mort d’un artiste.

Cette action s’est améliorée au fur et à mesure grâce au fort investissement des professionnels de l’UMD. Avant l’atelier, chaque thématique est présentée aux référents de l’unité. Ces derniers sont disponibles pour répondre à nos questionnements afin d’adapter au mieux le contenu au public. Par ailleurs, depuis un an, les professionnels préparent en amont chaque thématique avec les patients, ce qui leur permet de contribuer à la construction de la séance. La continuité entre nos interventions et la vie de l’établissement est ainsi renforcée.

2018-2019 sera la 7e saison des ateliers-discussions !

Témoignage de Maéva Dubosc, coordinatrice des actions pour les publics éloignés et empêchés dans les bibliothèques municipales de la ville de Châlons-en-Champagne.

Maeva Dubosc sera présente pour la journée d’étude organisée le 15 octobre 2018 : Droits culturels et publics empéchés

Publicités

Des initiatives originales à l’hôpital : les médiathèques de l’AP-HP (Paris)

L’art permet aux malades de « redevenir acteurs »

Une dizaine de personnes – huit patients, deux infirmiers et une secrétaire – sont réunies dans le cadre de l’atelier « Peindre le rêve », organisé par le réseau des médiathèques de l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) en collaboration avec le Musée du Quai-Branly-Jacques-Chirac.

Fascinée par les peintures aborigènes projetées sur le mur, la petite assemblée écoute …

Retrouver l’ensemble de l’article sur le site du journal La croix :

https://www.la-croix.com/Journal/Lart-permet-malades-redevenir-acteurs-2018-04-12-1100930977

Loeuvre-dElsa-Tomkowiak-habille-service-reanimation-CHU-dAngers_0_728_486

Nuit de la Lecture dans les bibliothèques de détention – Appel à projets du Ministère

Le samedi 20 janvier 2018, toutes les bibliothèques et librairies de France sont invitées à ouvrir leurs portes et organiser des événements à l’occasion de la deuxième Nuit de la lecture.

Nuit-lecture-2018-987x1024

Les bibliothèques et les librairies, véritables lieux de vie ouverts à tous, constituent le tout premier réseau d’équipements culturels de proximité.
Par leur action, elles favorisent l’égal accès de tous à l’offre culturelle en portant une attention particulière à celles et ceux qui en sont les plus éloignés.

Les bibliothèques de détention sont plus que les bienvenues et nous y voyons aussi la possibilité de valoriser l’ensemble des actions artistiques et culturelles mises en place tout au long de l’année dans les établissements pénitentiaires.

Aussi, êtes-vous invités à venir enrichir de vos compétences et de vos expériences, cet événement qui mérite d’être largement partagé.
A cet effet, le ministère de la culture souhaite vous donner accès à l’appel à projets lancé sur le site de la Nuit de la lecture :

https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/

Ce site, permet de valoriser des actions existantes ou à venir, de solliciter l’obtention de chèque livre dans le cadre d’action bien identifiées ou bien encore d’y formuler d’éventuelles besoins de financement afin d’accompagner, dans ce cadre, le déploiement d’initiatives.
Ces demandes de soutien financier devront concerner des actions spécifiquement développées en lien avec une librairie ou une bibliothèque.
Elles devront être transmises par saisie sur le site La nuit de la lecture avant le 8 décembre 2017.

Deux comités de pilotage examineront les demandes la troisième semaine de novembre et la première semaine de décembre.

Novembre 2017 : L’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris donne « carte blanche » au musée du quai Branly – Jacques Chirac

affiche

Le musée du quai Branly – Jacques Chirac va à la rencontre de la communauté hospitalière tout au long du mois de novembre en proposant dans le cadre de son partenariat avec le réseau des médiathèques de l’Assistance Publique – Hôpitaux de Paris 65 interventions dans 16 hôpitaux de l’AP-HP sur le thème des « Cultures du monde » : ateliers de pratiques artistique, mini-conférences au chevet des patients, lectures, conférences illustrées en vidéo…

 

Découvrez le programme ici

Depuis son ouverture en juin 2006, le musée du quai Branly – Jacques Chirac a engagé une politique d’accessibilité culturelle afin de permettre à tous de découvrir la richesse de ses collections, soit près de 300 000 oeuvres dont il a la garde.
Le musée s’attache ainsi au quotidien à faciliter l’accès de tous les publics à ses collections, ainsi qu’à son offre culturelle, à la fois in situ, mais également hors de ses murs, pour combattre l’exclusion culturelle sous toutes ses formes.
En s’associant à L’Assistance Publique- Hôpitaux de Paris, le musée déploie son dispositif d’actions en direction des publics qui, pour des raisons de santé, ne peuvent se rendre au muée.

logo quai branly

En novembre 2017, le musée du quai Branly – Jacques Chirac ira ainsi au-devant des patients mais aussi du personnel des 16 hôpitaux de l’AP-HP qui participent à cette « carte blanche aux médiathèques » : hôpitaux Beaujon, Bichat, Cochin, Joffre-Dupuytren, Emile-Roux, Hôpital Européen Georges-Pompidou, Georges-Clemenceau, Necker-Enfants Malades, Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine, Saint-Louis, Tenon, Fernand Widal, Raymond Poincaré, Broca, Hôtel-Dieu et le Siège administratif.

Un dispositif exceptionnel est mis en place à cette occasion puisque ce sont près de 65 interventions qui sont programmées : ateliers de pratique artistique, mini conférences au chevet des patients, contes, conférences illustrées en vidéo, séances de présentation des métiers du musée, lectures… Ces interventions « hors les murs » seront complétées par une dizaine de visites guidées et contées au sein du musée pour les patients et personnels pouvant se déplacer.

Ces séances dans les hôpitaux seront menées par les conférenciers et conteurs du musée, mais également par une dizaine de membres des équipes scientifiques du musée. Des restaurateurs d’objets, conservateurs, membres de la médiathèque, de l’iconothèque et des archives seront présents pour parler de leur métier ou pour animer des ateliers.
Les interventions seront menées dans des services très différents dans les hôpitaux, et auprès de patients de tous âges, hospitalisés ou en hôpital de jour : psychiatrie et pédopsychiatrie, neurologie, addictologie, gériatrie, hématologie, oncologie, dermatologie, nutrition clinique, réanimation pédiatrique et adulte, rééducation fonctionnelle, soins palliatifs… Ainsi que pour les personnels des hôpitaux, et pour les familles des patients.
L’édition 2017 de la manifestation culturelle « Carte blanche », inaugurée le 13 octobre 2017, est organisée par le Réseau des 20 médiathèques de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris, établissement public de santé et centre hospitalier universitaire à dimension européenne mondialement reconnu, premier employeur d’Ile-de-France. « Carte blanche aux médiathèques» se tient chaque année au mois de novembre et propose aux patients, familles et personnels de participer à une centaine d’ateliers, lectures, concerts, conférences et rencontres artistiques sur une thématique partagée. En dehors de cet événement, les médiathèques prêtent quotidiennement livres, revues, musiques, films et organisent en moyenne 500 rencontres culturelles par an.

* INFORMATIONS PRATIQUES
Musée du quai Branly – Jacques Chirac
37 quai Branly – 75007 Paris
www.quaibranly.fr
Assistance Publique – Hôpitaux de Paris / Centre de la Formation et du Développement des
Compétences (CFCD)
Claudie GUERIN
Centre Inter-médiathèques, coordination des médiathèques et centres de documentation
claudie.guerin@aphp.fr
01 40 27 51 01 / 01 40 27 50 00

www. aphp.fr/livres-musique-films-votre-disposition

Source : http://www.aphp.fr/contenu/lassistance-publique-hopitaux-de-paris-donne-carte-blanche-au-musee-du-quai-branly-jacques

Des bibliothécaires derrière les barreaux

Un article publié sur le site de la Ville de Nancy.

Les bibliothèques de Nancy interviennent depuis sa création, en 2009, au centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville. Chaque semaine, des bibliothécaires se déplacent pour assurer la gestion des 4 bibliothèques carcérales et proposer des animations autour du livre et de la lecture…

nancy

L’article à découvrir en cliquant ici