Visite de la médiathèque de l’hôpital Saint-Louis à La Rochelle, congrès ABF juin 2018

Dans le cadre du congrès de l’ABF à la Rochelle, une visite de la médiathèque de l’hôpital Saint-Louis a été organisée le vendredi 8 juin à 10 H 30.

Le réseau des médiathèques de la ville de La Rochelle est constitué de trois médiathèques de quartier (Villeneuve-les-Salines, Mireuil et Laleu-La Pallice-La Rossignolette) et d’une médiathèque hospitalière.

Ce mode d’organisation de l’offre de lecture à l’hôpital est très rare en France où 92% des hôpitaux la confit à des associations de bénévoles travaillant peu avec les bibliothèques et médiathèques municipales et bibliothèques et médiathèques départementales de prêt.

Nous avons été reçues par Lionel Gomes, membre de l’équipe des médiathèques municipales de La Rochelle.

Véronique Bibard-Manteau, directrice du réseau des médiathèques de la Rochelle, est intervenue dans le cadre de la réunion de la commission prison-Hôpital le vendredi à 16H.

La médiathèque est très bien située dans l’entrée de l’hôpital depuis 2012. Cette localisation lui donne une belle visibilité. Elle est mentionnée sur les panneaux d’information.

Ouverte de 13h -17h du lundi au vendredi, elle accueille les patients et leurs proches et les personnels de l’hôpital.

Dès l’entrée, la médiathèque, d’une surface de 80 m2, est lumineuse, spacieuse, accueillante.

Un espace de consultation des revues invite à s’installer confortablement près des vitres. Les magazines sont très regardés. Les deux postes informatiques sont très utilisés par les patients, les personnels et d’autres visiteurs de passage dans l’hôpital.

La rochelle 1

Les patients sont desservis par le passage du chariot ou par portage à la demande. Des boîtes de retour de livres sont à chaque étage des services de soins et dans le hall d’accueil.

Merci à Lionel Gomes pour cette intéressante visite !

carte d identité médiatèque Hopital Saint Louis La Rochelle-page-001

Publicités

Enquête sur les bibliothèques pénitentiaires

Une enquête sur les bibliothèques des établissements pénitentiaires de France.

Découvrez les résultats de l’enquête relative au fonctionnement des bibliothèques dans les établissements pénitentiaires réalisée par l’Administration Pénitentiaire en janvier 2015.

Cette enquête démontre entre autre l’utilité des partenariats avec les bibliothèques publiques pour assurer l’existence d’une bibliothèque en milieu pénitentiaire dont les fonds doivent être régulièrement renouvelés, adaptés aux besoins des personnes détenues et dotés de collections diversifiées.

Pour télécharger enquête des bibliothèques pénitentiaires DAP janvier 2015 ici

CABANES de Aurélien Débat, un livre offert aux enfants hospitalisés à l’hôpital Raymond Poincaré de Nanterre

En 1999 dans le cadre des conventions culture-santé la ville de Nanterre et la médiathèque de l’hôpital Raymond Poincaré ont initié une collaboration qui repose notamment sur l’aide à la création d’un livre qui est offert chaque année aux enfants des maternelles de Nanterre et aux enfants hospitalisés. Cette collaboration est pour nos collègues de lecture publique l’occasion de découvrir un lieu traditionnellement fermé afin de mieux cerner les attentes et les besoins des publics éloignés des structures de lecture traditionnelles.

Ce jumelage repose sur l’aide à la création du livre offert chaque année par la ville de Nanterre aux enfants des écoles maternelles et aux enfants hospitalisés à Raymond Poincaré.

Comme chaque année, depuis 1999, un livre est offert en janvier aux enfants hospitalisés à l’hôpital Raymond Poincaré. Il s’agit d’une commande d’un album original à un auteur ou/et à un éditeur.

Le « livre maternelle », cadeau et aide à la création

L’aide à la création est une fonction importante des médiathèques. En achetant des ouvrages de petits éditeurs, de jeunes auteurs, ou des livres de domaines plus confidentiels, elles soutiennent la parution d’ouvrages difficiles à installer en librairie.

Un projet qui a 27 ans pour la ville de Nanterre et 18 ans pour l’hôpital de Garches

C’est depuis 1990 que  la ville de Nanterre fait appel chaque année à un petit éditeur ou à un jeune auteur pour la réalisation du livre que chaque élève des écoles maternelles reçoit en cadeau à Noël. Au cours de sa scolarité en maternelle, chaque enfant reçoit donc trois ou quatre livres. La ville contribue ainsi à la constitution d’une petite bibliothèque personnelle. Cette initiative fait partie de la politique municipale de développement de la lecture publique. Consciente de la nécessité de l’accès aux livres pour tous et ce, dès le plus jeune âge, la ville de Nanterre s’efforce de multiplier les occasions de rencontres multiples entre les livres et les lecteurs ou futurs lecteurs.

Concrètement, comment ça se passe ?

Le service de l’enseignement et le service culturel de la ville de Nanterre, la médiathèque de l’Hôpital Raymond Poincaré (Garches) travaillent ensemble au choix d’un auteur ou d’un éditeur. Le plus souvent, ils font appel à plusieurs auteurs qui proposent un texte et des illustrations sans contrainte particulière, hormis celle de correspondre à la tranche d’âge 2-6 ans. Ensuite, un jury composé d’élus, de personnels du service de l’enseignement et des bibliothécaires choisit un des projets présentés. Une subvention est versée à l’éditeur pour financer la création du livre, en retour l’éditeur fournit à la ville les 4500 exemplaires nécessaires.

Certaines années, un thème a été proposé aux auteurs. En 1999, le jumelage avec Pesaro détermina le choix d’un conte italien commandé aux éditions Didier qui venaient de créer une collection d’albums de contes pour petits. Il est arrivé également qu’un seul auteur ou éditeur ait été contacté, comme Paul Cox qui a réalisé Ces nains portent quoi ??????? en 2000, ou l’auteur et éditeur Benoît Jacques Nul en calcul paru en 2003 ou bien encore Sophie Curtil pour Des petits clous de rien du tout offert en 2007.

Autour du livre

Au sein des écoles de Nanterre, le livre est distribué par les enseignants. A l’hôpital Raymond Poincaré le livre est remis aux enfants hospitalisés en janvier-février par l’auteur en présence des élus de la ville de Nanterre, de la direction de l’hôpital, du personnel et des parents.

Des expositions installées, certaines années,  à la médiathèque de Nanterre après les vacances de Noël sont ensuite présentées, de février à mars, à l’hôpital Raymond Poincaré. Les auteurs viennent encadrés des ateliers en direction des enfants. Les deux bibliothécaires de l’établissement présentent en amont les livres de l’auteur aux enfants et organisent des rencontres avec lui au sein du service pédiatrique. Elles conduisent par ailleurs des manifestations associées au livre offert : concerts, séances de contes, ateliers graphiques…

Ces expositions proposent de se plonger dans l’univers du livre et de son auteur. Confiées le plus souvent à la réalisation de l’auteur et parfois de l’éditeur, elles ont eu des caractères différents. Par exemple, l’Ogre Babborco donna lieu à un spectacle, monté par le théâtre du Fauteuil. Alors que Paul Cox, avait installé un atelier d’impression au cœur d’une exposition de planches originales. Pour découvrir les originaux de Kitty Crowther, il fallait entrer dans une salle transformée en étang avec pontons et nénuphars. Quant à Benoît Jacques, il a inventé un jeu, accessible aux enfants handicapés reprenant les personnages du  livre offert. En 2007, Sophie Curtil a créé une exposition interactive. Ces expositions sont à chaque fois de véritables créations que les enfants peuvent découvrir. Néanmoins elles ne sont pas réservées aux enfants et chacun peut venir apprécier la démarche d’un auteur.

Cabanes, un livre de Aurélien Débat offert aux enfants en janvier 2018

Cette année, les enfants reçoivent  Cabanes d’Aurélien Débat aux éditions Les Grandes personnes, que nous avons commencé à leur offrir.

Aurélien Débat est né en 1979 en Alsace. Il vit et travaille à Marseille. Après des études d’illustration à l’école des Arts Décoratifs de Strasbourg, il commence à dessiner pour la presse jeunesse (Bayard, Milan, Nathan). Suivent de nombreux livres et documentaires pour enfants parus chez différents éditeurs (Le vengeur masqué, Actes Sud, Nathan, Bayard). Au sein de cette production assez variée, deux livres animés, « Les transports » et « Le chantier » montrent un style plus personnel et annoncent une évolution dans sa pratique de l’illustration.

Dans ses travaux plus récents, Aurélien Débat mène une recherche graphique et ludique qui touche aussi bien à l’illustration, la communication visuelle, l’architecture, par le biais d’images imprimées, de mises en volumes, d’installations et la fabrication d’objets et de jeux. Ces images tantôt réalistes, tantôt abstraites questionnent l’espace urbain et les façons de le représenter, que ce soit en deux ou trois dimensions.

Le travail d’Aurélien Débat invite les enfants à se saisir des outils de la création et à inventer la ville moderne.

C’est en regardant des enfants et adultes s’amuser avec des structures en carton qu’il avait dessinées qu’Aurélien Débat a eu l’idée du livre Cabanes. On y rencontre 15 petits cochons qui construisent leur maison. Ils ont tous les mêmes matériaux à leur disposition mais en fonction de leur personnalité ou de leur histoire, ils ne procèdent pas de la même façon. Et bien sûr le loup arrive…

Myriam Revial. Bibliothécaire. Médiathèque Hôpital Raymond Poincaré

Plus d’information : cabanes livre offert hopital raymond poincaré

 

Une newsletter sur Lecture/justice à Livre et lecture en Bretagne

Livre et lecture en Bretagne propose depuis novembre 2015 une lettre d’information semestrielle « Lecture-Justice », à l’attention des professionnels du réseau et de toute personne intéressée par cette thématique.

Elle est envoyée à de nombreux contacts, principalement des membres du réseau « Culture-Justice » à l’échelle régionale et nationale.

Cet outil de communication spécifique informe sur les actions autour du livre mises en place dans les prisons bretonnes, mais aussi dans les régions voisines (Pays-de-la-Loire et Normandie, pour correspondre au territoire couvert par la Direction interrégionale des services pénitentiaires du Grand-Ouest), en lien avec les autres chargés de mission régionaux.

Des ressources et des événements pouvant intéresser le réseau sont également présentés.

N’hésitez pas à vous inscrire pour la recevoir.

Consulter la dernière lettre d’information (février 2018)

S’inscrire à cette lettre d’information

Faites nous connaître vos initiatives

La commission Bibliothèque ABF Hôpitaux-Prisons qui anime le blog https://abfhopitauxprisons.wordpress.com est toujours à la recherche d’informations à partager via notre site.

Si vous souhaitez également nous faire part d’initiative dans le domaine des bibliothèques d’hôpitaux et de prisons, d’actions autour du livre, de la lecture ou de l’écriture, vous pouvez nous contacter et nous envoyer des informations via le mail abfhopitauxprisons@gmail.com

A bientôt !

 

La nuit de la lecture 2018 à l’hôpital Bichat- Claude Bernard (Paris)

Le 14 janvier 2018, dans le cadre de la Nuit de la lecture, Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, est passée en service de soins à l’hôpital Bichat (AP-HP). A l’initiative de la médiathèque des patients et des personnels de l’hôpital Bichat, Sandrine et Conie, membres du collectif Deux vives voix, sont intervenues à la médiathèque et dans un  service de soins (cardiologie) autour de contes et de chansons :

« Les vives voix ce sont celles de Sandrine et Conie. Dans ce duo, c’est Conie qui tourne la manivelle. les chansons qui naissent s’envolent comme des papillons aux mille couleurs. Vous chantez, vous dansez… Impossible d’y résister. Vous êtes sous l’effet d’un enchantement… Rêve ou réalité ? Les paillons arrivent de toute part. Pour vous faire rire ou pour vous émouvoir : des contes. Ils donnent la réplique aux chansons et c’est comme une ronde qui vous entraîne. Où donc vous mènera-t-elle ? » (source : https://nuitdelalecture.culturecommunication.gouv.fr/Programme#/events/508301)

Découvrez dans un article de Libération du 21 janvier le récit de cette visite de Françoise Nyssen à l’hôpital Bichat.

Pour la deuxième édition de cette manifestation, «Libération» a suivi la ministre de la Culture et l’écrivain Daniel Pennac de la librairie d’Alfortville à l’hôpital Bichat, pour évoquer les publics éloignés et écouter les récits de primo-arrivants….

Suite de l’article sur http://next.liberation.fr/culture/2018/01/21/une-nuit-de-la-lecture-dans-les-pas-de-francoise-nyssen_1624112

Et voici le programme :

2017-1-nuit de la lecture-Médiathèque-page-001

 

Bibliothèque et (ré)insertion à l’ère du numérique. L’action des bibliothèques envers les publics empêchés en milieu carcéral.

Mémoire de Camille Delaune, Master sciences humaines et sociales
Mention sciences de l’information et des bibliothèques, université de Lyonsous la direction de Raphaëlle Bats Chargée de mission relations internationales – Enssib

Ce travail porte sur les actions menées par les bibliothèques auprès des
publics empêchés et plus spécifiquement du milieu carcéral. Force est de constater
que l’usage du numérique est absent dans ce type de structure quand bien même la
révolution technologique a bouleversé les bibliothèques.
Ce mémoire propose de découvrir les enjeux liés à la réinsertion des
bibliothèques dans une société où le numérique est omniprésent. Un panorama
d’actions issues de l’enquête qualitative menée auprès de bibliothèques
municipales et conseillers pénitentiaires d’insertion et de probation viendra
apporter un reflet des actions menées dans les établissements interrogés. Enfin
nous ferons des propositions pour mettre en lumière les changements apportés par
le numérique.

Téléchargez ce mémoire ici ou sur le site de l’Enssib :

http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/notices/67725-bibliotheque-et-reinsertion-a-l-ere-du-numerique-l-action-des-bibliotheques-envers-les-publics-empeches-en-milieu-carceral