Journée d’étude : Droits culturels et publics empêchés le 15 octobre 2018

La journée d’étude organisée par la commission Hôpitaux/Prisons consacrée au thème : Quel accès au livre et à la lecture pour les publics empêchés ? et à la question des droits culturels pour ces publics s’est déroulée le mardi 15 octobre 2018 à l’hôpital Robert Debré (Paris).

Cette journée a réuni 70 personnes parmi lesquels nous avons pu rencontrer entre autre des bibliothécaires des territoires (médiathèques municipales et départementales), des étudiants, des personnes des hôpitaux et des ARS, des agents des collectivités et des services de l’état en charge de la Culture, des chercheurs, des enseignants, des militants du monde associatif et des agences régionales du livre …

La diversité des personnes présentes a pu refléter la richesse des partenariats qui se nouent autour de l’accès au livre et à la lecture dans les prisons et les hôpitaux.

Les interventions durant cette journée ont pu éveiller la curiosité des personnes présentes sur le thème des droits culturels notamment. La présentation d’actions menées par les bibliothécaires et les agences régionales du livre ont pu apporter des éléments précis sur la mise en oeuvre de ces partenariats et leur intérêt pour les personnes détenues et les personnes hospitalisées.

Enfin nous avons pu découvrir des bibliothèques d’hôpitaux via le témoignage des directrices des médiathèques de La Rochelle et de la bibliothèque de l’hôpital Robert Debré.

Merci à toutes les intervenantes et à tous les intervenants pour la qualité de leurs témoignages. Merci également à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris pour l’accueil impeccable !

Retrouvez ci dessous les photos de cette journée. Un compte rendu de la journée sera diffusé dans les semaines qui viennent sur le BBF.

En complément, nous vous proposons de découvrir le travail réalisé par le Pôle Lecture publique et Actions culturelles (Direction de la Jeunesse, de l’Education, de la Culture,du Sport et de la Vie Associative) du Territoire de Belfort. Ce Schéma de développement de l’action culturelle de proximité et de lecture publique du Territoire de Belfort 2017-2021 a été notamment réalisé au regard des droits culturels et vous pouvez le télécharger en cliquant sur le lien suivant : https://www.territoiredebelfort.fr/sites/default/files/atoms/files/schema_lecture_publique-.pdf

Claude Poisenot

Claude Poissenot : Publics empêchés, publics éloignés, quelle définition ?

Jean Michel Lucas et Florence Bianchi

Jean-Michel Lucas et Florence Bianchi : La notion de droits culturels pour les publics empêchés

Maeva Dubosc et Delphine Henry

Delphine Henry et Maeva Dubosc : projets menés en prison à Chalons-en-Champagne par la bibliothèque de Chalons-en-Champagne et l’agence régionale du livre interbibly

Publicités

Voyage dans les coulisses des rencontres en milieu carcéral — 68 PREMIERES FOIS

« Le volet prison, ça se passe comment ? Il y a quoi avant les merveilleux textes des auteurs ? Comment cela s’organise ? On aimerait en savoir plus… » Comment ne pas satisfaire de si jolies curiosités ? Voici donc un voyage dans les coulisses de ce volet plus discret mais non moins essentiel des 68 premières fois. 2016 […]

via Voyage dans les coulisses des rencontres en milieu carcéral — 68 PREMIERES FOIS

USA : Livres interdits en prison, les détenus devront payer pour lire

Article complet à retrouver sur : Actualitté

Des prisonniers privés de livres ? L’administration pénitentiaire de Pennsylvanie prévoit d’interdire l’envoi d’ouvrages, sous prétexte qu’ils alimentent le trafic de drogue. Et dans le même temps, le Pennsylvania’s Department of Corrections entend vendre son service d’ebooks. Ouch.

3523924053_33db67a60e_z

Le DOC est formel : les livres gratuitement envoyés aux prisonniers sont « une voie majeure pour la drogue » dans les prisons. Aussi, un système de contrôle sera mis en place, interdisant l’accès à des ouvrages papier, pour basculer vers un système entièrement numérique. Ce dernier est facturé 150 $ pour l’achat d’une tablette bas de gamme, et 3 $ chargés supplémentaires pour un ebook…

Article complet :  Actualitté

 

 

Edition de textes : Faîtes des mots en prison aux éditions Le temps des cerises

Un ouvrage a été publié par Le Temps des cerises réunit une quarantaine de créations littéraires issues d’ateliers d’écriture individuels et collectifs organisés dans le cadre de Faites des mots en prison 2017 dans les établissements pénitentiaires en France et outre-mer.

Martine KONORSKI, auteure de poésie, a été présidente du jury qui a sélectionné les textes publiés. Retrouvez ci-dessous un extrait de la préface qu’elle a rédigé :

« Préface

Les textes de cette première publication de « Faites des mots en prison » sont riches, foisonnants, régionaux parfois, remplis d’images, de rêveries, d’humour, d’absurde, d’utopie aussi. Sur le thème « Voyages », ces poèmes, écrits en prison, dans cet ailleurs de l’espace et du temps, par des hommes et des femmes qui ont fait le choix d’écrire seuls, à plusieurs ou dans le cadre d’ateliers d’écriture montrent la diversité culturelle ouverte par le champ poétique qui fait œuvre de création littéraire ; encre coulée sur la feuille, paroles enroulées dans les notes de musique, dessin, images filmées et clip vidéo aussi.

« À l’écrivain toutes les formes de la création ! » écrivait Balzac. La créativité a été au rendez-vous pour cette édition 2017 du concours…. »

Histoires vraies du dedans Tome 2

Découvrez le second volume des Histoires vraies du dedans, ouvrage édité par l’ARL Paca dans le cadre de la mission Justice/Culture qui lui a été confiée.

L’Agence Régionale du Livre PACA s’est associée à Histoires vraies de la Méditerranée pour proposer une action culturelle en milieu carcéral. Nous avions proposé un article à ce sujet que vous pouvez retrouver ici.

https://www.livre-paca.org/

 

 

Visite de la médiathèque de l’hôpital Saint-Louis à La Rochelle, congrès ABF juin 2018

Dans le cadre du congrès de l’ABF à la Rochelle, une visite de la médiathèque de l’hôpital Saint-Louis a été organisée le vendredi 8 juin à 10 H 30.

Le réseau des médiathèques de la ville de La Rochelle est constitué de trois médiathèques de quartier (Villeneuve-les-Salines, Mireuil et Laleu-La Pallice-La Rossignolette) et d’une médiathèque hospitalière.

Ce mode d’organisation de l’offre de lecture à l’hôpital est très rare en France où 92% des hôpitaux la confit à des associations de bénévoles travaillant peu avec les bibliothèques et médiathèques municipales et bibliothèques et médiathèques départementales de prêt.

Nous avons été reçues par Lionel Gomes, membre de l’équipe des médiathèques municipales de La Rochelle.

Véronique Bibard-Manteau, directrice du réseau des médiathèques de la Rochelle, est intervenue dans le cadre de la réunion de la commission prison-Hôpital le vendredi à 16H.

La médiathèque est très bien située dans l’entrée de l’hôpital depuis 2012. Cette localisation lui donne une belle visibilité. Elle est mentionnée sur les panneaux d’information.

Ouverte de 13h -17h du lundi au vendredi, elle accueille les patients et leurs proches et les personnels de l’hôpital.

Dès l’entrée, la médiathèque, d’une surface de 80 m2, est lumineuse, spacieuse, accueillante.

Un espace de consultation des revues invite à s’installer confortablement près des vitres. Les magazines sont très regardés. Les deux postes informatiques sont très utilisés par les patients, les personnels et d’autres visiteurs de passage dans l’hôpital.

La rochelle 1

Les patients sont desservis par le passage du chariot ou par portage à la demande. Des boîtes de retour de livres sont à chaque étage des services de soins et dans le hall d’accueil.

Merci à Lionel Gomes pour cette intéressante visite !

carte d identité médiatèque Hopital Saint Louis La Rochelle-page-001

Enquête sur les bibliothèques pénitentiaires

Une enquête sur les bibliothèques des établissements pénitentiaires de France.

Découvrez les résultats de l’enquête relative au fonctionnement des bibliothèques dans les établissements pénitentiaires réalisée par l’Administration Pénitentiaire en janvier 2015.

Cette enquête démontre entre autre l’utilité des partenariats avec les bibliothèques publiques pour assurer l’existence d’une bibliothèque en milieu pénitentiaire dont les fonds doivent être régulièrement renouvelés, adaptés aux besoins des personnes détenues et dotés de collections diversifiées.

Pour télécharger enquête des bibliothèques pénitentiaires DAP janvier 2015 ici