La lecture à l’école et à l’hôpital dans les pages du magazine GRAND

GRAND – le magazine de littérature jeunesse de l’ école des loisirs

Créé en 2017 par  l’école des loisirs, Grand.  est un  magazine littéraire offert à 100 000 médiateurs du livre (libraires, bibliothécaires, enseignants, crèches, …). Tourné vers l’importance de la lecture et du jeu dans le développement de l’enfant, ce 1er numéro fut un succès.

Découvrez notamment le témoignage de Myriam Revial, Bibliothécaire à l’hôpital Raymond-Poincaré – Garches (92)

Mobilisons-nous-page-001

« Au sommaire de ce premier numéro de GRAND des  RENCONTRES avec le pédopsychiatre Patrick Ben Sousan qui met en évidence l’importance de la lecture chez les tout-petits, avec Viviane Bouysse de l’inspection générale à l’éducation nationale qui nous parle du jeu (imaginaire, activité créatrice, production de récits, échange, émotion ressentie…), dans l’atelier de l’illustratrice et auteure Kimiko qui évoque sa passion pour les « pop-up » albums animés, avec l’auteure Marie-Aude Murail qui lève le voile sur l’identification et la projection de ses lecteurs sur ses personnages …  » (la suite de l’article sur https://lesmotsdelafin.wordpress.com)

couv grand

https://www.ecoledesloisirs.fr/

Publicités

Inciter à lire en prison : surveiller sans censurer (France culture, le 13/12/2017)

Extrait issu d’un dossier que vous pourrez retrouver sur du site de France Culture :

En France un détenu peut désormais espérer une remise de peine s’il participe à des ateliers lecture en prison. Si au Texas Mein Kampf ou la prose du Klu Klux Klan circulent derrière les barreaux, le directeur d’une prison française peut refuser qu’un détenu se fasse envoyer un bréviaire terroriste.

Au Texas, 10 000 livres sont interdits en prison, parmi lesquels les albums Où est Charlie ?, ou encore Freakonomics, un manuel de vulgarisation économique. Pour Shakespeare, tout est question d’édition : à cause de certaines gravures reproduites sur des exemplaires un peu anciens, les sonnets peuvent être retoqués. “A l’inverse, rapporte le site ActuaLitté, Mein Kampf d’Adolf Hitler ou des livres signés par un ex-leader du Ku Klux Klan sont autorisés ».

En France, il n’existe aucune liste noire d’ouvrages interdits en milieu pénitentiaire au niveau national. Ni l’administration centrale, ni les parlementaires, n’ont le pouvoir de statuer sur des livres qui n’auraient le droit de citer dans aucune prison française. En revanche, tous les livres ne franchissent pas le portail d’une prison, et encore moins la porte d’une cellule….

La suite à découvrir sur franceculture.fr

 

Témoignages

Numéro écrou 31.208, Karim Achoui, Le Cherche Midi, “Documents”, 2009;

Les passeurs de muraille, Odile Barral, Erès, 2004;

En chienneté, Bast, La Boîte à bulles, 2012;

Mère, femme, fille, soeur, amie de détenu : témoignages, Dominique Béranger, L’Harmattan, 2000;

L’évasion : journal d’un condamné, Berthet One, Indeez, 2011;

Confessions d’un salaud, Fatou Biramah, Denoël, 2004;

Hors les murs : journal d’un voyage immobile, Cendrine Borzycki, RMN-Grand Palais, 2013;

Maisons d’arrêt : parcours d’une visiteuse de prison, Claude Breguet Drory, Mon petit éditeur, 2011;

Le bruit des trousseaux, Philippe Claudel, Le livre de Poche, 2008;

Journal de taule, Christophe de La Condamine, l’Harmattan, 2011;

Paroles de parloirs, Delcourt, Eric Corbeyran, “Encrages”, 2003;

Paroles de taulards volume 1&2, Eric Corbeyran, Delcourt, “Encrages”, 1999 & 2001;

Médecin en prison : avoir la force de s’indigner ?, Anne Dulioust, First Editions, “First Document”, 2014;

Dans la peau d’un maton, Arthur Frayer, J’ai lu, 2012;

Tu tomberas avec la nuit, René Frégni, Gallimard, “Folio”, 2009;

Carnets de prison, Noëlle Herrenschmidt, Albin Michel, 1998;

J’ai mis le feu à la prison, Laurent Jacqua, J-C Gawsewitch éditeur, 2010;

Scènes de la vie carcérale, Aïssa Lacheb, Au diable Vauvert, Document, 2013;

D’ordinaire : lettres et journal de prison, Emmanuel Loi, Al Dante, 2000;

Une dette: Deleuze, Duras, Debord : essai, Emmanuel Loi, Seuil, Fiction & Cie, 2007;

Le taulier : confessions d’un directeur de prison, Olivier Maurel, Fayard, “Documents”, 2010;

La vie après la peine, Serge Portelli et Marine Chanel, Grasset, “Document”, 2014;

Je ne souhaite cela à personne, Saïd André Remli, Seuil, “Essais”, 2010;

Je hais les matins, Jean-Marc Rouillan, Denoël, 2001;

Fragmentation d’un lieu commun, Jane Sautière, Verticales, “Minimales”, 2003;

Médecin-chef à la prison de la santé, Véronique Vasseur, Le Cherche midi, “Documents”, 2012;