Cécile Vargaftig en résidence à l’hôpital Raymond Poincaré de Garches

La revue de littérature Secousse publie, dans son numéro 22, une carte blanche sur : L’hopital etc .

Dans cette proposition de textes, nous pouvons découvrir Garches, un texte de Cécile Vargaftig écrit dans le cadre de sa résidence à l’Hôpital Raymond Poincaré de Garches en 2017.

Ce texte présente les trois premiers jours du journal de la résidence.

Une première résidence en 2013 :

En 2013 Cécile Vargaftig avait mené une première résidence en partenariat avec la médiathèque de l’hôpital, au sein du service de neurologie.

Au terme de cette résidence, un livre a été écrit. Il s’agit de Le voyage immobile qui est consultable sur remue.net

Rentrer chez soi en fauteuil roulant, c’est d’une certaine façon être persan :

En 2017, Cécile Vargaftig mène à nouveau des ateliers d’écriture auprès des patients de l’hôpital qui ont pour objet d’aider à penser ce moment difficile qu’est la sortie de l’hôpital. Même si, à Garches, les équipes soignantes essaient d’accompagner les patients le plus longtemps possible, il arrive toujours un moment où le patient revient définitivement chez lui, et où l’hôpital n’est plus qu’un souvenir, durablement inscrit dans le corps…

Elle est accompagnée par Valerie Minetto, plasticienne.

Ces ateliers ont pour thème le difficile réapprentissage de la vie après l’hôpital.

Cette résidence est organisée dans le cadre du programme régional de résidences d’écrivains en région Île-de-France.

Cécile Vargaftig :

Découvrez le biographie de Cécile Vargaftig sur le site de la Maison des Écrivains et de la Littérature. 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s