Un salon du livre organisé au centre de détention de Val de Reuil

Des écrivains Rouennais au second salon du livre du centre de détention de Val-de-Reuil.

Le 2e salon du livre du centre de détention de Val-de-Reuil a accueilli, vendredi, des auteurs rouennais, dont Eric Sénécal, Jean-Pierre Levaray ou Michel Bussi. Ils ont été invités par Flore Leclerc, directrice de détention et Catherine Langlois, déléguée à la médiathèque de la ville.

« Cette action a un but pédagogique. Amener les détenus à appréhender le livre, car beaucoup en sont culturellement éloignés. C’est aussi une façon de faire rentrer la société civile dans le milieu carcéral ».

Initiative interne, le salon a été monté avec le service pénitentiaire insertion et probation dans le cadre du programme de préparation des projets de sorties.
Polars, BD, poésie.

Pendant l’après-midi, les détenus sont allés à la rencontre des auteurs et ont pu acquérir des ouvrages. Des polars à la BD, en passant par la poésie ou les livres jeunesse, il y en avait pour tous.

Paul prépare une licence en lettres modernes en détention : « Je suis en 3e année. Je lis beaucoup. Plus de 200 livres en quatre ans et demi. J’aimerais devenir le gestionnaire de la bibliothèque. Ce salon est enrichissant. Les auteurs n’hésitent pas à partager leur expérience et leurs conseils ».

Première ou pas, pour les auteurs, l’expérience a été marquante. Eric Sénécal a été surpris par « l’érudition de certains » et Pascal Debacque « intéressé par les réactions. Ils sont curieux ».

salon-val-de-reuil

Globalement, ce sont les rencontres et les échanges qui ont marqué les esprits : « C’est un monde que l’on ne connaît pas. J’ai aimé les discussions ouvertes et pleines d’anecdotes. On n’est pas venu pour rien. Il faut ouvrir ce lieu au monde. Pas uniquement punir », a apprécié l’écrivain-ouvrier Jean-Pierre Levaray. Pour Michel Bussi : « Ça change des rencontres traditionnelles. Je suis déjà allé au centre de Caen. C’est toujours intéressant. Il faudrait seulement proposer une formule avec plus de médiation. Avoir la possibilité de discuter ensemble, car certains détenus n’osent pas venir pour poser des questions ».
Quant à Flore Leclerc, elle a avoué vouloir renouveler l’initiative.

Source : Paris-Normandie (http://www.paris-normandie.fr/region/des-ecrivains-rouennais-au-2e-salon-du-livre-du-centre-de-detention-de-val-de-reuil-EN7078868#.WF0AoFXhAdU)

Publicités

Un commentaire sur “Un salon du livre organisé au centre de détention de Val de Reuil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s