Lire à l’ombre : histoire d’un club de lecture en détention

Le dernier projet du club de lecture du Centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville en date est parti d’une idée folle : candidater au jury du Livre Inter !

club1-1038x576

Le centre pénitentiaire de Nancy-Maxéville a ouvert ses portes en 2009. Il compte plus de 800 personnes détenues dont une trentaine de femmes. Depuis 2007, d’abord à la maison d’arrêt Charles III puis au centre pénitentiaire de Maxéville, les Bibliothèques de Nancy apportent leur soutien aux personnes détenues en mal de lecture. Une convention de partenariat les unit avec le SPIP (Service Pénitentiaire d’Insertion et de Probation), l’Administration Pénitentiaire et l’Association Dédale.

Mettre en place les quatre 4 bibliothèques du centre a été la priorité, mais très vite, il a fallu répondre à une soif de discussion autour des livres et créer une dynamique plus vaste en mettant en place un club de lecture, lieu de rencontres et rendez-vous d’hommes et de femmes qui se retrouvent régulièrement pour parler des livres qu’ils ont lus.

retrouvez l’intégralité de l’article sur le blog Epitome 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s